Comment manager des salariés en télétravail ? Episode 1
Déc 18

Comment manager des salariés en télétravail ? Episode 1

octomine-teletravail

Crédit photo : giphy

L’explosion du nomadisme au travail ne touche pas seulement les travailleurs indépendants en quête de liberté. De plus en plus de salariés en entreprise, tentent l’expérience du télétravail, à raison de quelques jours par mois. Cette nouvelle forme d’organisation de travail qui consiste à travailler hors des locaux de l’entreprise, chez soi ou dans un tiers-lieu. Elle s’impose de plus en plus dans les entreprises, et ce ne serait que les prémisses d’une révolution. A en croire les prédictions, en 2030, un emploi sur deux pourra s’effectuer en télétravail. Plus rien ne sert de lutter donc, il faut accompagner.

Le télétravail, c’est quoi ?

Le télétravail répond à une demande sociale, économique et environnementale, et permet à un salarié de travailler hors des locaux de son entreprise, chez lui ou dans un tiers-lieu, de manière régulière et volontaire, tout en utilisant les technologies d’information et de communication. S'il est une aspiration pour 61% des travailleurs, mais une réalité pour seulement 17% d’entre eux (1), pour Muriel Pénicaud, ministre du Travail, le télétravail « est un succès », puisque cette pratique professionnelle aurait augmenté de 25% en un an en France (2). En effet, les Ordonnances Macron en créant un « droit » au télétravail, soutiennent cette nouvelle organisation du travail, et veillent à la décomplexifier.

Qu’en est-il du côté de la loi ?

Dans le cadre de la loi du renforcement du dialogue social, le recours au télétravail est simplifié pour toutes les parties prenantes de l’entreprise : plus facile à mettre en place pour l’employeur, et plus facile à demander pour le salarié. Si du côté des salariés certains sont encore frileux, souvent par résistance au changement, ou par manque d’information, il convient de rappeler que les télétravailleurs disposent des mêmes droits que les autres salariés, à savoir le même accès : à la médecine du travail, à une couverture sociale, à la formation, aux congés… bref d’un point de vue juridique rien ne change ! Sachez que même les accidents du travail sont couverts sur le lieu du télétravail…

Une organisation du travail largement plébiscitée

Mais au-delà du cadre juridique, c’est toute une philosophie, un état d’esprit qui se met en place. Le télétravail s’installe progressivement dans les mœurs, et semble très largement plébiscité par les français. Les avantages pour les salariés ne sont plus à prouver : aménagement des horaires, conciliation vie privée/vie professionnelle, plus de concentration car moins de sollicitations, gain de temps et d’énergie en évitant les transports, mais rien ne vaut le sentiment de fierté qu’offre cette nouvelle autonomie… Cependant, du côté des managers, les bénéfices de cette liberté peinent encore à s’imposer comme une évidence. Si certaines entreprises sautent le pas plus rapidement que d’autres, il semblerait que les retours d’expérience soient dans l’ensemble largement positifs.