“Merci, Félicitation, Bravo…” : l’importance de la reconnaissance en entreprise
Fév 06

“Merci, Félicitation, Bravo…” : l’importance de la reconnaissance en entreprise

La reconnaissance est un élément important dans le processus de construction identitaire de l’individu. Elle est basée sur l’acceptation de l’individu en tant qu’être unique, qui mérite le respect.

Ainsi, si dire “bravo” à un enfant pour ses premiers pas lui procure l’assurance nécessaire pour son évolution, dire “félicitation” à un salarié se présente comme une condition centrale pour son épanouissement tant privé que professionnel. Et les deux se rejoignent : un salarié qui voit ses efforts valorisés, donnera plus de sens à son activité et sera par conséquent plus performant.

Mais comment la  reconnaissance peut impacter la performance ?

De nombreuses études tendent à démontrer l’importance de la reconnaissance au travail. Devant la rémunération, faire des feed-backs réguliers (et positifs) à ses pairs impacte directement le bien-être au travail de ces derniers. Ceci améliore non seulement la qualité de leurs actions, mais aussi leur capacité à innover et à proposer de nouvelles idées.

Et on ne vous le dira jamais assez, les feedbacks annuels ne suffisent plus et sont davantage assimilés à des remarques négatives. L’ère de l'instantanéité induite par les réseaux sociaux crée un besoin de retour d’autant plus grand chez les individus. Une bonne action/photo = un like/feedback. Les retours continus et positifs sur leurs tâches éloignent aussi peu à peu les salariés de la  “peur d’échouer”, de se voir “réprimander”, ou de ne pas être reconnu(e).

Et cela ne va pas à sens unique !

Les feedbacks ne sont pas moins importants pour les dirigeants/managers. Par exemple un “merci pour la décision que vous avez prise” serait simple mais efficace et valorisant. Entre salariés, il s’agit de reconnaître l’efficacité des actions menées par ses pairs. Toute cette manoeuvre conduira à un environnement de travail sain où tous les membres de l’organisation se sentiront reconnus et valorisés. Ils seront de même plus engagés vis-à-vis de leur entreprise

Mais attention il ne s’agit pas non plus de lancer des félicitations à tout-va !

Tout l’enjeu de la démarche se situe dans le caractère objectif du feed-back. Féliciter un employé un mois après son action sera aussi efficace que si vous n’aviez eu aucune réaction. Le noyer dans un bain de compliment non plus. Un bon feed-back en milieu de travail doit de façon sincère et spontanée spécifier ce qui est apprécié.

Vous l’aurez compris les feedbacks sont aussi important (sinon plus) que les pauses cafés. Mais tout excès étant nuisible, l’absence de retours positifs est aussi nocif que leur abus. Si après tout ça vous doutez encore du pouvoir de la reconnaissance retenez cette phrase. « Le plaisir du travail bien fait est la meilleure prévention contre le stress : il n’y a pas de bien-être sans bien faire ». Clot (2010)